entraide protestante

Participation au projet européen MIEU

MIEU - Migration In European Union avec l'Entraide Protestante de Toulouse

logo-mieu-02-2.jpg

Il s'agit d'un projet partenarial de formation interactive sur l’accompagnement des migrants, porté par les diaconies de Baden (Allemagne), de Valdès (Italie), des églises Luthériennes de Budapest (Hongrie) et l’Entraide Protestante de Toulouse (France), dans le cadre du programme européen Grundtvig.

Toore Pellice: lancement du projet
L’Europe est aujourd’hui témoin d’une crise économique et financière majeure qui se traduit par de nouveaux mouvements migratoires tels que l’exil des réfugiés d’Afrique du Nord vers l’Italie, le phénomène d’émigration grecque ou encore l’arrivée des migrants économiques ou expatriés dans la région toulousaine, en provenance entre autres de l’Europe de l’Est ou d’Allemagne. Ces nouvelles formes de migrations sont l’objet de nombreuses interrogations à l’échelle européenne.
Ainsi, à travers les échanges et le partage d’expériences dans l’accompagnement des migrants, les partenaires du projet MIEU voudraient parvenir à une vision générale des flux migratoires en Europe et faire ressortir les bonnes pratiques et méthodes de travail. Notre réseau de bénévoles européens étant déjà constitué, le défi pour nous aujourd’hui est de travailler aux modalités d’accompagnement permettant de soutenir les populations migrantes en situation de marginalisation ou d’isolement afin de prévenir l’exclusion sociale. 
A terme, le projet permettra de former et d’impliquer les migrants eux-mêmes dans ce travail d’accompagnement. Cela a même déjà commencé dans notre réseau d’échanges avec notamment les projets d’éducation de base menés auprès de la communauté Rom par nos partenaires roumains - dont le projet particulier n’a malheureusement pas été validé par l’Agence Europe de leur pays.
img-20130219-152306-1.jpgfebruar-2013-048.jpgCe projet de formation concerne non seulement les professionnels ou bénévoles intervenant auprès des publics migrants, mais également un public plus large, en vue d’une diffusion des connaissances sur les migrations en Europe. Visant l’intégration des populations migrantes dans leur pays d’accueil, le projet MIEU s’appuie sur le principe de l’interculturalité comme support essentiel dans le processus d’intégration européenne.
Quatre principales rencontres sont ainsi programmées jusqu’en 2014 : trois ateliers du 20 au 23 février 2013 à Budapest, du 12 au 14 juin 2013 à Karlsruhe et du 21 au 24 octobre 2013 à Torre Pellice, puis une réunion finale en mai 2014 à Toulouse. Pour ce qui est de Toulouse, une délégation composée d’apprenants (bénévoles ou professionnels) et de formateurs (experts) proposés par l’Entraide se rend à chaque rencontre avec nos partenaires européens.
Toulouse: atelier local 2
Plusieurs Membres d'ESP participent au projet soit comme bénévole de l'Entraide Protestante de Toulouse, soit comme membre d'association membre de la Fédération de l'Entraide Protestante.
Le prochain atelier local aura lieu le samedi 12 septembre à 18h dans les locaux de l'Entraide Protestante: 

70 rue Pargaminières – 31200 Toulouse
Tel : 05 61 29 81 34 - Fax : 05 61 12 42 78
entraide.protestante@wanadoo.fr
 

Rencontre européenne autour de la formation des bénévoles

Du 26 au 28 septembre, s'est tenue à Toulouse une rencontre européenne, sous l'égide de l'Entraide Protestante et la paroisse franco-allemande.

Cell-ci a réuni des oeuvres diaconales ou association caritatives d'Allemagne, de Hongrie, d'Italie, de Grèce et de France. Les participants ont exposé et réfléchi autour de "La formation des bénévoles en travail social interculturel dans les diaconies". Au fil des échanges le propos s'est orienté vers 2 questions: comment former et qualifier les bénévoles? Et comment aller vers un vrai "projet d'action" autour de la formation des bénévoles? 

A cette rencontre, Ecoute et Solidarité Protestantes a pris une part active, aux côtés de l'Entraide Protestante, avec la présence de Mireille et Paul Mayoka. Ce dernier a proposé une contribution intitulée "Aspects du bénévolat en France et en Europe" qui a servi d'armature aux débats avec l'intervention de Mme Sylvie Louant, sur "les compétences des femmes migrantes bénévoles dans une assocaition de Bruxelles".

La rencontre s'est conclue par le montage d'un projet européen dans le cadre du programme d'échange Leonardo Da Vinci, dont le pilotage a été confié à la Diaconie de Fribourg en Allemagne. D'autres rencontres sont prévues: la prochaine aura lieu à Salonique en Grèce.

 

 

dscn3868.jpg